ActualitésBuzzSociété

Le père de Sokhna Aïda Diallo : « Ma fille et Cheikh Béthio formaient une seule et même personne » (vidéo)

Le père de Sokhna Aïda Diallo s’est invité au débat sur la succession de Cheikh Béthio Thioune à la tête des Thiantacônes. Dans les colonnes du journal Libération, Don Diallo déclare, entre autres, :  « Ma fille et son époux formaient une seule et même personne. Ils étaient deux cœurs dans un même corps. Elle était la confidente de son mari. »

Pour lui, « ce débat est un non-événement, puisque Cheikh Béthio Thioune avait tranché de son vivant, dans une vidéo publique. Il y a donné des instructions à ses talibés et c’est à eux de décortiquer le message. »

Abonnez-vous pour regarder plus de vidéos

Annonces

(20) commentaires

Donnez votre opinion sur le sujet !

diaz

Honteux vraiment.
Niaka doylou Yalla bakhout

sow

Fo guissei diabar bouye ndonno khilafa ah senegal nakk dou you tekk nitt si yonn eupna wayy

sow

Mon pere nak il a raison siar yi layy sauralei ak khaliss bi

omar

pere bayil sa khel mi ngaye fowè pourkoi nganè cheikh bi dèmoul il est toujours a cotè d’elle…

omar

fiii la beute yame

Famara Diedhiou

Ani djiguêne ak donou keur Dieukerem, khalis bi rék mo takh bayam di wakh

Aly Hanne

Sama yakar déh ndono ci dome la diékk walla seutt m pa soxna

Véridique Thiam

Ici c’est le Sénégal banga khamni tout est permis au femmes ndayssane mais une femme nék khalifa ndakh laan son mari l’était menoul nek way. Bou alaal takh ngéne djaay sén dignité. Nit qui limouy déf louné walla mou diko wakh nassi sét yalla sounou borom tôt ou tard dagnou dém. Té allaal dafay djékh wayé djiko molay goungé.

MOISE

Pour des raisons matérielles et financières…on veut s’accaparer de l’héritage du CHEIKH

Inconnue

On a oubliés les pauvres pères de familles assassinés. Senegal reewou baakar ak naafeex

Birame Ndoye

TU TE REMPLISSAIS LES POCHES ET C’EST CE QUI TE FAIT MAL.
C’EST FINI.

Publier un commentaire

PUBLICITÉ

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
>
Fermer