Violences Pré-électorales: Macky Sall prévient l’opposition

Venu inaugurer la grande mosquée Sileyman Baal de Guédiawaye, le président Macky Sall a tenté de rassurer les populations face aux menaces de représailles de certains responsables de l’opposition en perspective de la présidentielle du 24 février prochain. Il a ainsi proféré des menaces à l’endroit des jeunes militants de l’opposition qui, selon lui, investissent les rues pour brûler des pneus ou barrer la route.

« On ne peut pas infliger une cinglante raclée à quelqu’un et l’empêcher de pleurer. Laissez-les râler. Ils peuvent casser si c’est ce qu’ils désirent », a déclaré Macky Sall avant de mettre en garde ceux qui ambitionnent de déstabiliser le pays.

« Nous n’allons pas accepter que le fonctionnement du pays soit paralysé . Nous ne laisserons personne plonger le pays dans le chaos.  Soyez rassurés, la sécurité sera garantie et force restera à la loi. Nous ne laisserons personne, je dis bien personne, installer la peur dans ce pays. On ne peut pas prendre le pays en otage », a laissé entendre le chef de l’Etat.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial